Histoire de Sereys

Le Château de Sereys fut bâti autour de l’année 1300 par Guilhaume-Adam de Sereys, seigneur de Sereys de Saint-Jean-de-Nay (on trouve mention de cette famille dès 1164). En 1664, Jeanne de Sereys, dernière de sa lignée, épousait Antoine de la Chassagne, d’une ancienne et très noble famille apparentée aux Dauphins d’Auvergne, à charge pour lui de porter le nom et les armes de Sereys, ce qu’il fit.

Le château fut incendié en 1793 par les révolutionnaires de Craponne-sur-Arzon et de Chomelix, sous les yeux de Benoît de la Chassagne de Sereys. Il mourut en avril 1861. Ses arrières petits enfants vendirent le domaine de Sereys en 1939 à l’association « Cité des jeunes » du Puy. Cette dernière, animée par de belles figures sacerdotales de Haute-Loire, organisait des colonies d’été pour les enfants.

Les Ecoles de Prière, organisées par l’association « La source », ont longtemps élu domicile dans les murs de l’ancien château proposant aux jeunes et aux enfants des temps de formation spirituelle et de détente dans l’impressionnant et verdoyant paysage de Sereys.

La Fraternité Bénédictine « Cœur de jésus, Source de vie » s’est installée à Sereys le 11 juillet 2007. Elle y a institué la vie monastique selon la Règle de Saint Benoît marquée par la prière, le travail et l’accueil.

Le 10 avril 2010, la chapelle Notre-Dame de Sereys a été consacrée par Monseigneur Henri Brincard  lors de la cérémonie de la dédicace.

 






Retraite spirituelle monastère - vie monastique Haute-Loire Réalisé par Absoluweb. Au Coeur De L'Homme, Sereys, 43500 Chomelix. voir les mentions légales